Don't Wear T-Shirts of Bands You Don't Know

May 16, 2019

 

Salut vous! 

 

Petit saut dans le temps cette semaine. J'ai déjà mentionné plusieurs fois mes passions passées (mais pas forcément disparues) en matière de fringues. Je me suis demandé ce que j'aurais choisi de porter si la version adolescente de moi se tenait devant ma garde-robe actuelle. À 15 ans, bercée par des mélodies punk-rock, je m'extasiais devant les tenues qu'Ai Yazawa dessinait dans mon manga préféré Nana (dont l'histoire inachevée reste une énorme tragédie pour moi). Je rêvais de rouge à lèvres rouge vif sous des yeux charbonneux, de bas résille avec Doc Martens, de cuir et d'imprimé tartan. Aujourd'hui, mon âge a peut-être doublé, mais je n'ai apparemment pas oublié ce que j'aimais puisque même en regardant mon dressing avec des yeux d'ado, j'ai pu trouver mon bonheur.

 

Voilà donc l'explication de cette tenue un peu différente de d'habitude, mais dans laquelle je me sens étrangement à l'aise. J'ai presque toute ma wishlist, même si j'ai remplacé les Docs par des Creepers. Je porte le t-shirt représentant la pochette du second album de mon groupe préféré. Les albums que je connais par cœur comme celui-ci sont de véritables madeleines de Proust qui me ramènent à l'état d'esprit dans lequel j'étais lorsque je les écoutais en boucle à l'un ou l'autre moment de ma vie. En parlant de merchandising d'artiste, l'idée que des gens ne s'intéressent pas à un groupe, mais s'en approprient pourtant l'identité visuelle m'agace profondément.

 

Le nom d'un groupe n'est pas une marque. Il ne s'agit pas d'un style qu'on aime ou qu'on n'aime pas. Un nom, ça se fait et ça se gagne. Derrière un groupe, il y a du travail, de la créativité, une signification et une véritable identité. Tout cela se perd complètement lorsque le groupe est arboré par des personnes qui n'ont aucune idée de ce que cela représente. Tout ça m'énerve d'autant plus quand je vois des personnalités populaires porter des choses pour lesquelles on pouvait se sentir exclu autrefois ou par lesquelles on essayait d'exprimer sa différence. J'imagine que c'est comme pour l'appropriation culturelle, c'est la classe dominante qui décide de ce qui est cool ou pas. C'est dommage parce qu'un t-shirt à message, c'est souvent une belle occasion de démarrer une conversation intéressante. Qu'en est-il si le discours derrière le message est creux?
 

Trêve de coup de gueule, c'est pas tout ça, mais j'ai une valise et des vacances à préparer!
 

On se lit bientôt?

 

 

(Détails de la tenue en bas de l'article)

 

*

 

Hey you !

 

Let's do a little time jump this week. I've mentioned a few times my past (but not necessarily gone) passions in terms of clothing. I was wondering what I would have chosen to wear if the teenage version of me was standing in front of my current wardrobe. At 15, nourished by punk rock melodies, I was in awe of the outfits Ai Yazawa was drawing in my favorite manga Nana (the unfinished story of which remains a huge tragedy to me). I dreamed of bright red lips under charred eyes, fishnet stockings with Doc Martens, leather and tartan print. Today, my age may have doubled, but I apparently haven't forgotten what I used to like because even when I'm looking at my dressing room through teenage eyes, I manage to find my happiness.

 

So here's the explanation for this outfit that's a little different from usual, but in which I feel strangely comfortable. I almost have my entire wish list, even though I replaced the Docs with Creepers. The t-shirt I'm wearing shows the cover of my favorite band's second album. CDs I know by heart like this one always bring me back to the state of mind I was in when I used to listen to them over and over again at some point of my life. Speaking of artist merchandise, the idea that people who aren't interested in a band are nevertheless appropriating their visual identity annoys me deeply.

 

The name of a band is not a brand. It is not a style you like or dislike. A name is made and earned. Behind a group, there is work, creativity, meaning and a true identity. All this is completely lost when the band is worn by people who have no idea what it represents. All this irritates me even more when I see popular personalities wearing things for which others might have been excluded in the past or by which people have tried expressing their difference. I guess that, just like with cultural appropriation, the ruling class decides what's hot or not. It's a shame because a message t-shirt is often a great opportunity to start an interesting conversation. But what happens when the speech behind the message is just empty words?

 

Enough with the complaints, there's a suitcase and holidays I need to attend to!

 

Read you soon?

 

(Outfit details at the bottom of the post)

 

 

T-Shirt: Good Charlotte Merch

Pantalon/Trousers: H&M

Perfecto/Motorbike Jacket: Zara

Creepers: Truffle shoes

Sac à dos/Backpack: Replay
Lunettes de soleil/Sunglasses: Boohoo

RàL/Lipstick: Wonder Matte Liquid Lipstick in Boujee by AOA Studio

 

Please reload

READ ANOTHER ONE

Sound of Silence

March 19, 2020

Miss Brightside

January 7, 2020

Raindrops on Roses

November 7, 2019

Crossroads

October 15, 2019

1/4
Please reload

  • Facebook Basic Black
  • Instagram Basic Black
  • Black Snapchat Icon
  • Twitter Basic Black

© 2014-2020 by Yumi Depreytere - The Yumi Blog

RSS Feed