Little Things


Salut vous!

Quand je poste une tenue sur le blog, il s'agit toujours d'un look que j'apprécie (en tout cas au moment où je le publie). Il arrive que j'en crée un que je ne porte que le temps d'un shooting, mais en général, je passe la journée avec, comme ici. Je suis très satisfaite de ce shoot, la lumière en soirée était douce et il m'a été difficile de sélectionner les photos. Ce qu'on ne voit pas, c'est qu'en réalité je boudais parce que marcher sur les pavés lillois toute l'après-midi s'est révélé être un véritable calvaire à la fin de la journée. Même si ces talons sont très confortables, je ne les avais pas portés depuis longtemps et j'ai donc écopé de 6 cloches sur les pieds. Si vous êtes attentifs, vous pouvez même apercevoir les pansements.

En discutant avec ma meilleure amie, j'ai dit cette phrase qui tourne dans ma tête depuis lors: mon blog, c'est chez moi. Ici, c'est ma maison, mes règles et mon espace personnel que je partage avec vous, ceux que ça intéresse. Parfois, mes articles sont un peu creux, sans substance, et je vous décris ce que je porte plutôt que ce que je ressens. Il n'y a rien de mal à ça, parfois on n'a rien de spécial à raconter et, après tout, il s'agit quand même d'une plateforme dédiée à la mode. Parfois, j'ai le besoin de dire ce que je pense sur l'un ou l'autre sujet qui me tient à cœur. Je vous invite dans ma tête à travers mes angoisses, mes espoirs, mes coups de gueule et ce qui me fait sourire. J'ai choisi d'intituler l'article comme tel en référence à deux chansons bien différentes, mais qui me représentent l'une et l'autre. J'oscille constamment entre la rébellion passionnée de Little Things (GC tmtc) et la mélancolie lasse de Littlest Things (Lily Allen). J'ai donc décidé de vous étaler un bric-à-brac désorganisé de petites choses qui font de moi ce que je suis.

- Je trouve les listes rassurantes. Cocher les cases après chaque tâches effectuées me soulage. Quand j'organise quelque chose, j'ai du mal à gérer les imprévus. J'aime tout contrôler, mais en réalité, seul le désordre et l'inattendu m'apaisent et me libèrent réellement.

- Même si chaque personne est unique, j'ai cette phobie de ne pas avoir d'identité, de ne pas me démarquer et de n'être qu'un patchwork d'influences que je puise ça et là. Ce qui m'empêche souvent d'élever la voix, c'est ma sensibilité au regard des autres. J'ai beau clamer haut et fort "on s'en ballec' de ce que les autres pensent", ça n'efface pas toutes mes craintes.

- J'ai besoin de comprendre, de toucher à tout, de m'intéresser à plein de domaines et d'apprendre sans cesse. Par contre, une fois que j'ai assimilé le fonctionnement d'une chose, je me lasse vite. Je commence mille activités et puis je les laisse moisir une fois ma motivation évaporée. À défaut de me spécialiser dans un domaine, je me nourris de mille passions. J'aurais aussi bien pu faire un blog sur la bouffe, que sur le cinéma ou la musique.

- J'ajoute des dizaines de rêves à ma bucket list et je les laisse en suspens pour la plupart. Souvent j'ai peur, je manque d'audace ou je laisse la fainéantise prendre le dessus. Parfois je me surprends et je pars un an en Corée, et j'apprends que mon plus gros obstacle c'est moi-même.

- J'ai une aversion pour le manichéisme. J'aime analyser l'infinité de nuances et de paradoxes qui composent l'être humain et qui les rendent intéressants. Je n'accroche pas avec ceux qui manquent d'empathie et qui n'essaient pas de remettre les choses dans leur contexte.

- L'anxiété est mon démon principal. La plupart du temps il hiberne, mais quand il surgit, il me submerge. Il transforme des choses insignifiantes en montagnes infranchissables, me foudroie soudainement d'interrogations et d'idées noires, me crible de TOC, de paranoïa et d'autres obsessions complètement irrationnelles. Heureusement, il s'en rendort aussi vite qu'il se réveille.

- Les langages et l'écriture me fascinent. J'aurais aimé être écrivaine et essayer de coucher sur papier des émotions insaisissables.

Je ne sais pas si c'était intéressant, mais ça m'a fait plaisir de proposer quelque chose de plus personnel. À votre tour (si vous le souhaitez). Parlez-moi des petites choses qui font de vous ce que vous êtes.

On se lit bientôt?

(Détails de la tenue en bas de l'article)

*

Hey you !

When I post an outfit on the blog, it's always a look I like (at least when I publish it). Sometimes I create one that I only wear for a shooting, but in general, I spend the day with it, like I did here. I am very satisfied with this shoot, the evening light was soft and it was difficult for me to select the pictures. What you don't see is that, in reality, I was sulking because walking on the cobblestones of Lille all afternoon turned out to be a real ordeal at the end of the day. Even though these heels are very comfortable, I hadn't worn them for a long time and got 6 blisters on my feet. If you are attentive, you may even see the dressings.

While talking with my best friend, I told her this sentence that has been on repeat in my head ever since: my blog is my home. This is my house, my rules and my personal space that I share with you, the people who are interested. Sometimes my articles are a little empty, without essence, and I describe what I wear rather than what I feel. There's nothing wrong with that, sometimes I don't have much to talk about and, after all, this is still a platform dedicated to fashion. Sometimes I need to say what I think about any topic that might matter to me. I invite you into my head through my anxieties, my hopes, my rants and what makes me smile. I chose to title the article after two very different songs, but which both represent me. I constantly oscillate between the passionate rebellion of Little Things (GC you know it) and the weary melancholy of Littlest Things (Lily Allen). So I've decided to messily and randomly name a few of the little things that make me who I am.

- I find lists reassuring. Ticking boxes after each task relieves me. When I organize something, I have trouble dealing with the unforeseen. I like to control everything, but in reality, disorderly and unexpected experiences are what really calms me down and free me.

- Even if each person is unique, I have this phobia of not having an identity, not standing out and being just a patchwork of influences that I borrow here and there. What often prevents me from standing up for myself is my sensitivity to other people's opinion. No matter how loudly and clearly I say "I don't care what others think", it doesn't make all my fears go away.

- I need to understand, to stay versatile, to be interested in many fields and to keep on learning new things. However, once I have learned how something works, I quickly get bored. I start a thousand activities and then let them gather dust once my motivation has evaporated. Rather than specializing in one field, I thrive on a thousand passions. I could have blogged about food, cinema or music.

- I add dozens of dreams to my bucket list and leave most of them on standby. I am often afraid, lack boldness or let laziness take over. Sometimes I surprise myself and go to Korea for a year, and I learn that my biggest obstacle is myself.

- I have an aversion to Manichaeism. I like to analyze the infinite nuances and paradoxes that make up the human being and that make them interesting. I don't get caught up with people who lack empathy and who don't try to put things in context.

- Anxiety is my main demon. Most of the time he hibernates, but when he appears, he overwhelms me. He turns insignificant things into impassable mountains, suddenly strikes me with questions and dark thoughts, riddles me with OCD, paranoia and other completely irrational obsessions. Fortunately, he falls asleep as fast as he wakes up.

- Languages and writing fascinate me. I would have liked to be a writer and try to set down elusive emotions on paper.

I don't know if this was interesting, but it was nice to propose something more personal. Your turn (if you want to). Tell me about the little things that make you what you are.

Read you soon?

(Outfit details at the bottom of the post)

Top: Zara

Jupe/Skirt: Zara

Sandals: H&M

Pochette/Clutch: Achetée en Corée / Bought in South Korea

Montre/Watch: Casio via ASOS

Bd'O/Earrings: H&M

RàL/Lipstick: Rouge Signature Matte Color Ink in I Don't by L'Oréal

READ ANOTHER ONE

  • Facebook Basic Black
  • Instagram Basic Black

© 2014-2020 by Yumi Depreytere - The Yumi Blog

RSS Feed